PIC_1169.JPGLes situations en matière d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement au Togo

L’insuffisance des ouvrages d’Approvisionnement en Eau Potable et d’Assainissement et leur accès difficile sont les problèmes majeurs en particulier dans les zones rurales.

En ce qui concerne l’eau, il est à noter que l’eau potable est un préalable à la bonne santé alors que l’eau non potable est un vecteur important de maladies telles que le trachome, le choléra, la fièvre typhoïde et la schistosomiase. L’eau de boisson peut être contaminée également par des produis chimiques, des matières physiques et radiologiques qui ont des effets nefPIC_1168.JPGastes sur la santé humaine.

En matière d’approvisionnement en eau potable, on distingue trois zones d’intervention : le milieu rural, le milieu semi urbain et le milieu urbain. Quelque soit le milieu considéré, la situation d’approvisionnement en eau potable est préoccupante à l’échelle du pays.

Selon l’inventaire DGEA/AFD réalisé en 2006, le taux de desserte en eau potable est de 30% en milieu rural, 29% milieu semi urbain. En milieu urbain (les chefs lieux de préfectures et sous préfectures), le taux de desserte est évalué à 39% (44% à Lomé). La moyenne nationale est de 34%. Le déficit d’équipement en infrastructures d’eau potable, tant en milieu rural qu’en milieu urbain, est considérable. Cette situation expose une grande partie de la population aux risques de maladies d’origine hydrique. De même, le temps consacré à la corvée d’eau est important surtout pour la population féminine des milieux les plus reculés. Cela constitue l’un des principaux facteurs du faible taux de scolarisation des filles et de la faible participation des femmes aux activités génératrices de revenus surtout dans les milieux ruraux très reculés.

 Hygiène et assainissement

L’élimination inadéquate des excréments humains, des ordures ménagères et l’insuffisance d’hygiène Personnelle, sont les causes d’une gamme de maladies, notamment les maladies diarrhéiques et la poliomyélite. Au Togo, 40 % de la population vit dans des ménages avec un système sanitaire adéquat d’évacuation des excréments en 2000. Cet indicateur a connu une certaine détérioration au cours de ces cinq dernières années pour se situer à 32% en 2006. Il est estimé à 67% en milieu urbain contre 10% en milieu rural.
Selon les données de l’enquête QUIBB 2006, près de la moitié (47,9% dont 64,6% en milieu rural et 19,4% en milieu urbain) des ménages ne possèdent pas de toilette chez eux. Seulement 21,8% possèdent des latrines couvertes et 11,2% des latrines non couvertes. Selon la même enquête, l’ensemble des eaux usées sont évacuées directement dans la nature (69,3%). Ce phénomène est surtout visible dans le milieu rural (91,3%). En milieu urbain, l’évacuation de ces eaux se fait le plus souvent dans les rues (54,6%).

 

Projet d’amélioration du niveau d’accès des populations à l’eau potable en milieux rural, semi urbain et urbain.

 Il s’agira de mettre en œuvre la politique d’Approvisionnement en Eau Potable et Assainissement en milieu rural et semi urbain afin que les populations s’approprient l’entretien et la maintenance des ouvrages ; alimenter en eau potable les populations rurales prioritairement dans les zones les moins desservies. Actuellement, en mettant un accent particulier sur les centres semi urbains où les taux de couverture sont les plus bas ; et en milieu urbain, doter les villes d’un système d’alimentation en eau potable, pour celles qui n’en disposent pas jusqu’ici, et renforcer les systèmes d’alimentation en eau potable.

 

Nos projets de sensibilisation de la population sur l’impact d’une bonne hygiène et assainissement sur l’état de santé.

 Les actions portent sur :

Ø la sensibilisation des ménages pour une utilisation des installations sanitaires,

Ø à l’évacuation des excréments et eaux usées ;

Ø la sensibilisation des sociétés de vidange et leur organisation en filière pour que les boues de vidange et les eaux usées soient déversées sur des sites appropriés.

 

IMG_0290.JPG

IMG_0264.JPG

 

SAM_0667.JPG

 

 

 

 

 

 

Appel d’offre pour Financement

Dans le cadre résolution des conditions défectueuses liées au problème de l’eau et d’assainissement, l’Organisation pour le Développement Et Actions Humanitaires Togo (ODEAH-TOGO) lance un appel de financement aux Partenaires financiers (Agences de Financement, ONG Internationales, ONG de solidarité Internationale et les volontaires…) pour la construction de 10 forages et 25 latrines publique pour des populations vivant dans les milieux ruraux. En effet, ils sont généralement victimes des maladies liées aux manques de l’eau potable et des latrines publiques. Nous visons aussi la construction de deux dispensaires communautaires dans deux communautés. Ces projets se localisent dans la région des plateaux. Ceci se situe dans le cadre des efforts de l’organisation pour répondre aux Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), au document stratégique de la réduction de la pauvreté au Togo et la promotion de santé dans les communautés rurales.

Pour toutes informations veillez contacter le responsable du projet au bureau de l’organisation ODEAH-TOGO sur l’adresse suivant :

SAM_0614.JPG

SAM_0714.JPG

 

 

 

 

 

 

 ODEAH - France

 Présidente  Helene  

5 TER Avenue Alsace Lorrain

 38300 Bourgoin -Jallieu

Tel :0664520743

Email: correspondante.odeah.france@gmail.com

 

 
 
 
Adresse Au Togo

         Rue Kpadapé à côté de la banque BTD 

  BP 682 KPalimé Togo

       Cel: 00228 99 57 92 03 / 00228 92 59 01 40

             Email: odeah.togo@yahoo.ca